Au dessus des nuages sur le plateau de la Molière

Une balade d'un calme apaisant, avec une vue exceptionnelle sur la vallée du Grésivaudan et ses sommets... On y aperçoit même le Mont Blanc !
Le ciel est gris en plaine, c’est avec un immense plaisir que nous nous élevons en compagnie d’un ami, direction le parking de la Molière ! La moitié du trajet se fait dans la brume, c’est en montant au Col de la Croix-Perrin que nous franchissons la mer de nuage. Nous arrivons au parking, quelques voitures y sont déjà installées, il fait frais mais le soleil est présent pour nous réchauffer !
Il devient urgent de nettoyer mon capteur ! #EtEncoreJ’aiTrichéEnPostProd
La vue est déjà exceptionnelle depuis le parking !
Nous empruntons le chemin direction Charande, le point culminant des crêtes. Le retour se fera par le plateau de la Molière et son refuge d’alpage du même nom.
Ce n’est pas souvent qu’on nous prend en photo ensemble, profitons-en !
La petite pente du départ ne dure pas longtemps, nous voilà déjà à la bonne hauteur pour admirer l’intégralité des massifs environnants en longeant la crête !
Les chocards à bec jaune s’en donnent à cœur joie ! Au fond, nous apercevons le Mont Blanc.
Les nuages rendent le moment particulièrement serein
– Tu prends le vent ? – Non je joue avec mon ombre !
Le vent souffle dans les sapins et des feuilles orangées virevoltent de leur feuillu jusqu’au sol. L’automne est bien là, et nous l’accueillons avec joie !
L’invitation ne se refuse pas dans un lieu comme celui-là !
Nous arrivons au Pas de l’Ours, qui forme une crevasse dans la falaise et qui descend directement au refuge de la Molière. Nous décidons cependant de continuer jusqu’au Pas de Bellecombe avant de redescendre. Prochain objectif, trouver un coin pour manger sur la crête !
Pas de l’Ours
Et nous le trouvons rapidement ce coin repas ! Des troncs sont disposés pour s’assoir un peu plus loin, parfait. Je pose mon appareil photo pour réaliser un timelapse, je cache mon micro à quelques pas de là pour enregistrer le son du vent, et nous mangeons tranquillement.
Je vais essayer de vous proposer plus souvent ce genre de vidéo “sensorielle”
Nous repartons le ventre plein, le Pas de Bellecombe n’est plus très loin.
Nous descendons sur le plateau à l’intersection des chemins. Quelques arbres parsemés de-ci-de-là forment de jolis bosquets que nous traversons.
Soudain, nous entendons de la musique provenant du refuge. En effet, une fête s’y déroule et une fanfare s’y produit. Les tables sont remplies, les gens mangent et écoutent la musique en famille. Nous nous arrêtons également quelques instants pour profiter du moment.
S’en suit quelques kilomètres tracé au droit à travers la plaine pour rejoindre le parking qui s’est énormément rempli depuis notre arrivée !
Ça vous a plu ? Partagez l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *