Comment mourir de soif à Dublin ?

Réveil à Dublin, travel passes, Guinness Storehouse, Phoenix Parc, et beaucoup de marche.

Un réveil en douceur, la nuit n’a pas été mauvaise. Nous partons récupérer nos Travel Passes Eireann sans problème, puis nous nous dirigeons vers le Guinness Storehouse, en achetant des scones et en nous “perdant” quelque peu au passage.

C’est un très bon musée que nous découvrons. Nous apprenons au fil des étages l’histoire de la Guinness et les grandes étapes de sa fabrication. La fabrication du tonneau de bois est par ailleurs fascinante ! Chaque étape nous rappelle à quel point la Guinness est la meilleure bière du monde, et que son créateur est un ancien dieu vivant.

Nous nous arrêtons particulièrement sur tous les aspects multimédia et graphiques de notre visite, de par notre métier 😉 Une visite très bien ficelée et attirante, des textes et citations écrits en gros sur les murs pour plus d’impact, des images et du son bien maîtrisés, des expériences interactives et de la mise en scène… On s’approche parfois plus d’un parc d’attraction que d’un musée !

On nous propose d’apprendre à verser notre propre pinte de Guinness, après une dégustation dans des verres miniatures adorables. Et il s’avère que la Guinness que l’on nous a servi était bonne ! Nous qui pensions ne pas l’aimer… Le seul bémol de cette sortie, la dégustation avec vue panoramique sur la ville. Malheureusement le nid de pie est bondé, impossible de s’asseoir pour profiter du paysage et de son verre “offert”…

DSC_1810

(autre point négatif pour Camille, le “Taste experience” où l’on nous promet de nous apprendre à bien déguster une Guinness. Finalement cela consiste seulement en une salle d’odeurs où l’on ne peux pas sentir chaque nuance car on se fait éjecter à la salle suivante. Salle où le guide nous dit qu’il faut juste lever son verre puis prendre une grosse gorgée du breuvage… On a connu mieux comme cours de dégustation…)

Nous repartons tout de même satisfait en direction du Phoenix parc. On nous a dit qu’on y trouvait des biches qui se laissent approcher =) On profite de l’occasion pour se reperdre un petit peu (beaucoup).

Après une bonne petite marche et l’achat de notre lunch, nous arrivons dans un petit parc dans le grand parc. À la recherche d’un coin pour se poser, nous croisons des canards, oiseaux et de multiples écureuils gris, adorables, et pas particulièrement farouches =D

Après un bon repas et une sieste au calme dans l’herbe, nous repartons. Et la, on en vient finalement au titre de notre article. Le parc est IMMENSE, sans point d’eau ni toilettes publiques, en tout cas pas dans l’heure de marche que nous avons faite.

DSC_1813

Nous nous attardons tout de même à regarder un match de polo, un sport pas banal et assez impressionnant à regarder.

Nous finissons par retrouver la ville, acheter de l’eau salvatrice à un prix exorbitant, effectuer un passage éclair dans un musée gratuit qui ferme.

Après quelques courses en ville, nous voilà de retour devant un bon plat de pâtes carbo et des sandwichs pour demain !

C’est non sans peine que nous finissons de rédiger cet article, nos paupières lourdes tombent et notre lit nous appelle.

À demain !

Les photos de Camille :

Ça vous a plu ? Partagez l'article 🙂

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *