Magnifique randonnée neige au Pas du Serpaton

Une randonnée facile et superbe, vue directe sur le Mont Aiguille, les contreforts du Vercors et la vallée du Trieves !

Ça y est, la neige est là, et en quantité ! Nous en profitons pour aller faire une randonnée neige du côté du Trieves. Rendez-vous à Gresse-en-Vercors, si vous n’avez pas l’équipement pour rouler sur la neige, un parking se trouve au départ de la Montée du Serpaton. Nous avions les pneus neige et nous sommes donc avancés jusqu’à la barrière bloquant le chemin aux voitures, où se trouve un petit parking de 5 voitures maximum.

Voir le topo interactif
Les chiens sont toujours surexcités dans la neige ^^
Notre copain Nico essaye son tout nouvel appareil photo 🙂 Je lui en ai piqué quelques-unes pour l’article. ©Nico

Comme il a neigé il y a quelques jours, la première partie de la randonnée se fait très bien sans raquettes, le chemin est damé par les nombreux passages avant nous. Les arbres sont cependant toujours blanc, en effet la température du jour était de -10°C.

Aucune difficulté, la pente est extrêmement douce.

Premier panorama sur le Mont Aiguille, Gresse-en-Vercors et les contreforts du Vercors.
Le froid donne une certaine douceur au paysage.

Assez rapidement, nous arrivons au Pas du Serpaton, qui nous permet d’observer cette fois la vallée du Trieves.

Le silence

C’est ici que nous quittons la trace damée, et partons vers la droite afin de faire une boucle. Nous voulions au départ aller jusqu’au Rocher du Baconnet, mais sans raquette, c’était peine perdu ! Nous sommes donc restés à la même altitude, filant à travers cette grande étendue neigeuse.

Certains indices indiquent des alpages en saison estivale.

Après une pause repas assez rapide pour ne pas trop se refroidir, nous arrivons au moment le plus rigolo de la randonnée, la descente !

À gauche nous aurions pu continuer un moment à plat, mais la tentation de descendre en courant était trop forte !
©Nico
©Nico

Un super moment, la sensation de courir dans la poudreuse est quasi similaire à du ski, chaque pas est amorti par la neige. En bas de la descente, nous commençons à retrouver des traces, le chemin doit être par là !

Nous arrivons “au plus proche” du Mont Aiguille.
Le soleil est timide aujourd’hui, mais il est accompagné de son halo

La randonnée touche à sa fin, le chemin qui passe entre les arbres rejoint vite le parking où nous sommes garés. Nous nous sommes régalés.

Alors, ça donne envie n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *