Otome Keikoku sous la neige

Aperçu d'une belle randonnée magnifiée par la neige, que nous n'avons pas pu finir, mais que nous conseillons !

Une petite escapade depuis Mori no Ie, notre WWOOFing actuel. Enfin ! Nous allons pouvoir découvrir cette région que l’on dit si belle. Effectivement, nous ne sommes pas déçus. J’avais repéré ce départ de rando où notre hôte nous emmène. Mais trop loin à pieds, trop longue pour une demie journée.

La neige tombée cette nuit embellie ces gorges et ces montagnes, elle commence d’ailleurs à retomber pendant notre ascension, silencieusement, lentement. Elle tombe sur les marches déjà glissantes. Ce moment, ce lieu, c’est comme si l’on retenait son souffle, pas un bruit mais le mouvement tout en douceur de la neige qui tombe.

Notre hôte nous laisse continuer pendant une heure, pendant qu’il joue de l’ocarina au bord de l’eau.

Seul le bruit de nos pas témoigne que le temps ne s’est pas arrêté pour de bon. Ils trahissent notre présence, et brise d’un crissement la neige toute fraîche sur le bois des passerelles.

Puis, soudain on se met à entendre l’eau qui défile à côté de nous, on sort du rêve pour entendre le son des cascades qui coulent inlassablement, brisant elles aussi le silence de ce monde blanc. Entre les murs de ces gorges, ce son se met à résonner.

Nous grimpons au fil de l’eau, la beauté de chaque endroit nous obligeant à nous arrêter souvent. Quelques boules de neige volent de ci de là, il y en a tant qu’il serait dommage de se priver de quelques petits lancés. Ici quelques stalactites, là quelques traces de pas dans la neige, quelques arbres plus grands que les autres, ou encore quelques rochers aux formes évocatrices.

 

Nous voudrions continuer, atteindre le sommet de ce mont, mais le temps presse, nous n’avons qu’une heure pour monter le plus haut possible avant de devoir redescendre rejoindre notre hôte… C’est un peu cruel de ne pouvoir qu’entrapercevoir ce lieu, de ne pouvoir parcourir que les premiers mètres de cette randonnée. Nous redescendons bien obligés… La boucle dure 8h, et même si nous le pouvions, la commencer à 15h ne serait pas une bonne idée…

 

Mais nous n’en sommes pas moins ravis d’avoir pu profiter de ces flocons, de ces gorges et de ces montagnes, de ce chemin bien tracé que nous ne pouvons que recommander si vous êtes de passage dans la préfecture de Gifu, non loin de la ville de Gero, connue pour ses onsen.

Ça vous a plu ? Partagez l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *