Préfecture de Nagano, un peu d’histoire…

Un château, des temples, de vieilles maisons, nos hôtes de Wwoofing nous font découvrir Tomi et Ueda…

Après quelques jours passés dans un Wwoofing à Tomi, dans la préfecture de Nagano, nos hôtes nous donnent un jour de repos et nous demandent où nous voulons nous rendre. Nous voilà donc tous ensemble partis pour Ueda !

Nos hôtes sont un couple de 70 ans adorables. Ils ont quitté la frénésie de Tokyo il y a 50 ans pour venir trouver la quiétude dans ce petit coin des Alpes japonaises, et y faire pousser des légumes et du riz bio. La vie ici a un rythme différent, lent et paisible, sensé.

Avant de nous rendre à Ueda, ils nous emmènent au onsen ! C’est notre troisième fois, mais c’est à chaque fois un peu différent. Aujourd’hui, le temps est superbe. Et le onsen possède  un bain extérieur avec une vue magnifique sur le Mont Asama, dont le sommet est tout enneigé en cette période. À la fois requinqué et ensommeillé, nous sortons ravis de cette première activité ! Cela a été l’occasion de pratiquer mes quelques mots de japonais. Le bavardage est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles les japonais vont au onsen. Après une dure journée de labeur, on y va se laver, se reposer et papoter !

Le temps de nous rendre à Ueda, l’heure du déjeuner a sonnée. Nos hôtes nous emmènent au Levain. Un petit restaurant dont le produit phare est le pain ! Et qui plus est, un pain excellent pour nos petites bouches de français. Nous y mangeons très bien, et rencontrons même le propriétaire que nos hôtes connaissent apparemment bien.

Après une photo de groupe sous le soleil, nous partons pour une balade digestive dans le château de Ueda. Il n’en reste en réalité que l’enceinte qui n’en est pas moins impressionnante ! Une énorme pierre qui la compose est célèbre, on ne sait pas comment elle a été transportée là.

La fameuse pierre de l’enceinte en bas à gauche de la photo.

Nous commençons par une petite prière au temple Sanada, puis je m’offre un petit goshuin ! L’enceinte encercle un très joli et paisible parc, où notre balade est embellie par le soleil et les quelques pruniers en fleurs. Pendant la saison des sakura, les cerisiers surplombant les douves où des tortues s’amusent doivent être magnifiques !

Notre dernière étape se trouve ensuite à Tomi. Le temple Shirotori aux arbres centenaires, ou Shinboku, arbres sacrés marque l’entrée de la rue Unno (Unno-juku). C’est une ancienne rue qui a gardé son caractère ancien, on y trouve que de vieilles maisons traditionnelles. Ici on a fêté abondamment Hina Matsuri, et on trouve des dizaines de poupées derrière chaque fenêtre.

 

La rue est calme, et tout semble fermé, par hasard nous entrons dans un petit musée qui présente un ancien atelier de magnanerie et reconstitue l’intérieur d’une ancienne maison japonaise.

Nous finissons par manger une glace saveur sakura dans un petit cowork de la rue (!) avant de rentrer regarder le sumo qu’il ne faut surtout pas manquer !

Aujourd’hui, nos hôtes ont manqué leur sieste quotidienne pour nous emmener faire toutes ces activités ! Nous sommes particulièrement reconnaissants et heureux de les avoir rencontré, d’avoir pu partager tout ces excellents repas et ces longues et intéressantes conversations avec eux, et heureux d’avoir pu les aider dans leur petite ferme ! Grâce à eux, nous avons découvert un peu plus le vrai sens du Wwoofing, l’échange culturel, l’apprentissage de différent mode de vie, l’envie mutuelle de faire découvrir des choses à l’autre…

Ça vous a plu ? Partagez l'article 🙂

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *