Bivouac au lac de Brouffier

La tente dans le sac, nous montons au lac de Brouffier, dans le massif du Taillefer, au bord duquel nous dormirons ce soir.

Aujourd’hui, nous partons avec des amis pour une randonnée bivouac au bord d’un lac de montagne.

Randonnée jusqu’au lac de Brouffier

Le départ se situe au parking de la Combe Oursière, sur la route du lac de Poursollet. Par ailleurs, ce dernier est le départ de la populaire randonnée du lac Fourchu et du plateau des lacs où nous avions déjà bivouaqué.

Il est 15h, une partie de notre troupe commence à partir alors que je n’ai pas encore terminé de me préparer.

Après les avoir rattrapé, le fait d’être toujours sur un chemin relativement plat m’intrigue, mon topo indiquait un fort dénivelé… Ah ! Ils se sont trompés de chemin ! Fichtre, nous sommes sur le chemin “du retour”. Ce n’est pas grave, nous inversons l’itinéraire prévu.

Au moins, ça a fait un heureux !

La montée débute donc après 10 minutes de marche, en tournant à gauche au panneau indiquant le lac. Le dénivelé est assez important, le chemin est en plein soleil, pas facile avec nos gros sacs ! Nous avançons doucement mais sûrement.

La vue se dévoile petit à petit, le Vercors nous fait face, et nous commençons à apercevoir Grenoble et la Chartreuse à droite.

Nous arrivons à la croisée des deux itinéraires. À partir d’ici, les arbres se font rares, le chemin file au travers d’une grande étendue d’herbe, la vue est magnifique !

On aperçoit la Grande Tête de l’Obiou au loin.

La pente est un peu moins raide maintenant.

Le lac n’est plus très loin, nous approchons d’un vallon encore enneigé, coupé par un cours d’eau. Ce dernier trahit la présence du lac en amont, et c’est après une centaine de mètres supplémentaires que nous l’apercevons enfin.

Objectif en vue !

L’endroit est parfait pour le bivouac, l’herbe est touffue, le sol est plat, et la vue est magnifique ! En bonus, nous sommes parfaitement orienté pour admirer le coucher du soleil.

Une nuit en bivouac au lac de Brouffier

Il est encore tôt, certains bavardent, d’autres explorent ou se baignent (oui, ils sont fous), d’autres encore méditent…

 

Malgré les nuages, une belle surprise nous attend à la tombée de la nuit. Le soleil couchant commence à transpercer le voile gris et c’est une superbe lumière orangée qui nous éblouie.

Reflet sur le lac de Brouffier Bivouac au lac de Brouffier

Enfin, alors que nous finissons notre casse-croute, le ciel s’embrase, les couleurs changent, c’est magnifique.

La nuit tombe, un petit vent nous rafraîchit, nous rentrons dans nos tentes, au chaud dans nos duvets !

Zzz…

Au petit matin

Les oiseaux chantent depuis maintenant 3 heures, alors que les parois de notre tente s’éclaircissent légèrement, des zips se font entendre, puis des chuchotements… C’est l’heure de se lever !

Après le petit-déjeuner, nous replions les tentes, et nous repartons sur nos traces. C’est à ce moment que le soleil, auparavant caché par la montagne, se dévoile. Les fleurs sauvages s’ouvrent progressivement et exposent leurs pétales colorés.

Cette fois, nous empruntons l’autre chemin. Il est également pentu (peut-être un peu moins), et serpente entre les conifères à l’ombre. Nous arrivons au parking, ravis de cette escapade !

Ça vous a plu ? Partagez l'article 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *